À Penang, les graffitis prennent vie

0
121
vus
penang

Street art bariolé d’artistes du monde entier

« Marking Georgetown » marque le début d’une longue his­toire d’amour entre le street art et Georgetown, ville de la petite île de Penang en Malaisie. Cette expo­si­tion artis­tique de 2009 ras­semble 52 struc­tures d’acier à tra­vers la ville pour racon­ter son his­toire. Elles repré­sentent des périodes, des évé­ne­ments notoires ou même d’illustres per­son­nages comme Jimmy Choo, qui est né et a gran­di à Georgetown.

penang
Jimmy Choo, struc­ture d’acier pour “Marking Georgetown”
penang
Nasi Kandar, plat popu­laire, struc­ture d’acier pour “Marking Georgetown”

Un évé­ne­ment entrai­nant un autre, Georgetown accueille en 2012 un fes­ti­val de street art, où l’artiste lithua­nien Ernest Zacharevic est invi­té à venir peindre dans le cadre du pro­jet artis­tique « Miroirs de Georgetown ». Ses œuvres inter­agissent avec le mobi­lier urbain créant des ins­tal­la­tions de street art indé­vis­sables. Elles ins­crivent éga­le­ment la ville comme un repaire pour les adeptes des graf­fi­tis et attirent d’autres artistes à inves­tir les murs de Georgetown.

penang
Little chil­dren on a bicyle d’Ernest Zacharevic
penang
Reaching Up d’Ernest Zacharevic
penang
Greedy Boy de Vincent Phang, Yong Li Chuan et Ang Zu He

Deux ans plus tard, plu­sieurs artistes inter­na­tio­naux, tels que l’Allemand Karl Addison, le Malaisien Kenji Chai, l’Américain Mr Troll et encore une fois le Lithuanien Ernest Zacharevic, sont invi­tés à Georgetown à l’occasion du fes­ti­val inter­na­tio­nal de street art Urban Xchange. Le street artist argen­tin Martin Ron y dépose une créa­tion gran­diose et inou­bliable, une ode à la nature sous marine inti­tu­lée « Man & Turtles ».

penang
Urban Xchange
penang
Urban Xchange
penang
Man & Turtles de Martin Ron

Armenian Street regorge d’une mul­ti­tude de graf­fi­tis bigar­rés où l’on peut aper­ce­voir notam­ment cer­taines œuvres d’Ernest Zacharevic. D’autres street artists ont éga­le­ment fait de Georgetown leur ter­rain de jeu. L’artiste japo­nais Takayuki Miyazomo raconte l’histoire d’un mythe d’Okinawa le long d’un mur. WK Setor, artiste de Kuala Lumpur, lui s’est car­ré­ment ins­tal­lé à Penang depuis plu­sieurs années. « I want Pau » est cer­tai­ne­ment son œuvre la plus connue, peinte sur le mur d’une bou­lan­ge­rie. Simon Tan, artiste local, peint des per­son­nages aux grosses têtes hilares. À cha­cun son style à Georgetown.

penang
Mythe japo­nais d’Okinawa de Takayuki Miyazono
penang
I want Pau de WK Setor
penang
Ah Mah & Ah Soon de Simon Tan
penang
Ah Kong de Simon Tan
penang
Armenian Street, Georgetown Penang en Malaisie

LAISSE UN COMMENTAIRE

Laisse un commentaire!
Entre ton nom ici