Bye bye Silicon Valley

0
50
vus
lacatusu
© Andrei Lacatusu

Lacatusu, le devin au numérique

C’est depuis Bucarest que le gra­phiste auto­di­dacte Andrei Lacatusu nous envoie des images d’une Silicon Valley en déclin. Les plus grandes enseignes ne sont plus que des néons rouillés pei­nant à res­ter en place dans sa série “Social Decay”.

La vie tourne par­fois à 100 à l’heure. Tout est dans l’immédiateté qui finit par se perdre dans un flux inces­sant d’informations. Déjà une dizaine d’années que Google, Facebook, Twitter se sont glis­sés dans notre quo­ti­dien, rejoint par Instagram, Pinterest et Tinder ; on a du mal à ima­gi­ner qu’ils dis­pa­raissent un jour. Pourtant le gra­phiste rou­main Andrei Lacatusu y est arri­vé sans trop de dif­fi­cul­té et avec beau­coup de fan­tai­sie.

Rendez-vous dans le futur où les enseignes des réseaux sociaux et de Google ne sont plus que des lettres à deux doigts de tom­ber. Réduites au cran de marques tom­bées dans l’oubli, Andrei Lacatusu prédirait-il l’avenir de ces entre­prises ? C’est à coup d’outils illus­tra­tor et de l’art de manier la 3ème dimen­sion, qu’il nous peint une socié­té où la vie sociale en ligne serait tom­bée aux oubliettes. Cette série donne alors l’occasion de se ques­tion­ner sur nos pra­tiques et sur leur ave­nir, de quelle manière pourraient-elles évo­luer ?

lacatusu
© Andrei Lacatusu
lacatusu
© Andrei Lacatusu
lacatusu
© Andrei Lacatusu
lacatusu
© Andrei Lacatusu
lacatusu
© Andrei Lacatusu
lacatusu
© Andrei Lacatusu

LAISSE UN COMMENTAIRE

Laisse un commentaire!
Entre ton nom ici