[BD ANIMÉE] “La guerre des boutons” nucléaires

0
17
vus
© Diego Patiño

Qui cèdera le premier ?

L’année 2018 com­mence fort pour les Etats-Unis et la Corée du Nord. L’enchère à celui qui a le plus gros “bou­ton” nucléaire. Diego Patiño, artiste illus­tra­teur vivant à New York, en a fait une satire qui ne rime pas avec hap­py ending.

Il y a tou­jours un bou­ton nucléaire sur mon bureau” décla­rait Kim Jong-Un, diri­geant nord-coréen, lors de son dis­cours du Nouvel An à la nation. Serait-ce la phrase de trop pour Donald Trump ? Titillé, il répond dans un tweet du 3 jan­vier : “J’ai moi aus­si un bou­ton nucléaire et il est bien plus gros et bien plus puis­sant que le sien.” Diego Patiño s’est ensuite empa­rée des faits pour conter ce qu’il pour­rait bien se pas­ser si l’un deux pas­sait à l’action.


Assis confor­ta­ble­ment dans un fau­teuil en cuir bien moel­leux, la télé est allu­mée. La der­nière sai­son de
“Dusk of an Amorous Meltdown” arrive enfin sur les écrans. Renato et sa belle dul­ci­née peuvent enfin vivre leur amour plei­ne­ment et pré­tendre que cela dure­ra pour tou­jours. Mais l’image se brouille brus­que­ment.

Emergency broad­cast mas­sage issued by the uni­ted states a-go-go-vernment. This is not a thrill” appa­raît en capi­tale blanche. Le pré­sen­ta­teur télé annonce qu’une bataille sans mer­ci va se livrer entre Donnie J. et Kimmy J. Le bou­ton de “l’EGO trône pour les dépar­ta­ger. Mais à qui le jack­pot ? La lote­rie est lan­cée … En tout cas Renato et sa bien aimée auront vécu leur amour jusqu’à ce que la mort les sépare.

© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño
© Diego Patiño

LAISSE UN COMMENTAIRE

Laisse un commentaire!
Entre ton nom ici