À bord de la Coast Line au Sri Lanka

0
92
vus
coast line

S’abandonner à la contemplation

La Coast Line ser­pente entre la jungle et le bord de mer. Au départ de Colombo, capi­tale de l’île loin­taine autre­fois appe­lée Ceylan, le train à vapeur s’élance le long d’une des plus belles côtes du pays. Dans la Fort Station, héri­tée de l’époque anglaise, les struc­tures d’acier rive­tées couvrent tou­jours les voies per­met­tant aux voya­geurs d’accéder aux quais.

coast line

Frappée par le tsu­na­mi de décembre 2004, la côté Ouest du Sri Lanka s’est étof­fée depuis. Lancé à 50 km/h, le train à vapeur est un éloge de la quié­tude, de même que les pano­ra­mas qu’il tra­verse. Les cou­leurs passent du bleu tur­quoise au vert très tendre. Villages typiques, plages de sable blanc bor­dées de coco­tiers et vieilles bâtisses de l’époque colo­niale défilent sous les yeux émer­veillés des voya­geurs. Les ponts découpent le décor, d’un côté la mer, para­dis des sur­feurs et des ama­teurs de plon­gée, de l’autre, une ribam­belle de mai­son­nées aux cou­leurs pas­tel.

coast line coast line

Entre les ran­gées de fau­teuils mar­ron, les ven­deurs ambu­lants cir­culent avec leurs paniers géants. Cacahuètes pimen­tées, fruits, gâteaux à la noix de coco ou à l’huile, il y en a pour tous les goûts. Après 2 heures et demi de voyage, le train s’arrête en gare de Galle, ville for­te­resse construite par les Hollandais et les Portugais, domi­née par son phare royal.

coast line coast line coast line coast line

LAISSE UN COMMENTAIRE

Laisse un commentaire!
Entre ton nom ici