Dans les dédales du métro moscovite

0
118
vus
metro moscivite
© Tomer Ifrah

Des clichés du quotidien métropolitain à Moscou

La capi­tale russe c’est l’opulence de dômes dorés, de reliques tsa­ristes et de ves­tiges de son pas­sé sovié­tique. Mais quelques mètres sous le béton se trouve aus­si le réseau métro­po­li­tain le plus emprun­té au monde, avec ses sta­tions plus somp­tueuses les unes que les autres. Le pho­to­graphe israé­lien Tomer Ifrah a pas­sé trois à mois dans cet envi­ron­ne­ment sou­ter­rain à la chasse aux cli­chés poi­gnants.

metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah

« J’étais à la recherche d’un pro­jet pho­to qui pour­rait repré­sen­ter la ville dans sa plus grande diver­si­té. Les gens qu’on croise dans le métro viennent de toutes les strates de la socié­té, et c’est d’ailleurs l’un des rares endroits de la ville où on peut ren­con­trer une telle varié­té de gens » commentait-il. Entre cou­loirs sombres, rames four­millantes et esca­la­tors géants, Tomer capte le quo­ti­dien ordi­naire des 6 mil­lions de pas­sa­gers jour­na­liers.

metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah

Son regard curieux et par­fois indis­cret révèle des tenues au long pelage, une sen­sible soli­tude et l’oeil sévère de cer­tains mos­co­vites. Dans sa série pho­to­gra­phique Moscow Metro, Tomer explore l’espace en tant que plaque tour­nante du contact social. Ses com­po­si­tions laissent entendre une sorte de nar­ra­tion dra­ma­tique, per­cep­tible dans le regard du pro­ta­go­niste. On y retrouve éga­le­ment ses influences, comme Carl De Keyzer et Jonas Bendiksen, deux pho­to­graphes de la Russie et d’autres pays post-soviétiques.

metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah

Les sta­tions du métro de Moscou font par­tie des plus majes­tueuses de la pla­nète. Entre construc­ti­visme russe et archi­tec­ture moderne, on aper­çoit d’imposants sym­boles de l’ère sovié­tique. Les pre­mières sta­tions ont ouvert en 1935, puis de plus en plus se sont construites dans les années 50, 60 et jusqu’à aujourd’hui. Comme un voyage dans le temps, le métro mos­co­vite donne un sacré cours d’Histoire confor­ta­ble­ment ins­tal­lé sur sa ban­quette.

metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah
metro moscivite
© Tomer Ifrah

LAISSE UN COMMENTAIRE

Laisse un commentaire!
Entre ton nom ici