Pour vivre heureux, résolvez votre équation du bonheur

0
7
vus
heureux

Le bon­heur. D’après Schopenhauer, il n’existe pas. Seul un homme mal­heu­reux peut dire ça. Mo Gawdat, direc­teur de Google X, lui, veut nous aider à être heu­reux. Pour cela, il nous offre la for­mule du bon­heur dans son livre épo­nyme. Selon lui, la solu­tion est toute simple, ou plu­tôt mathé­ma­tique.

Le bon­heur est sim­ple­ment plus grand ou égal à la per­cep­tion des évè­ne­ments de notre vie au regard de nos attentes quant au dérou­le­ment de notre vie (…) Pour bien com­prendre cette for­mule du bon­heur, éton­nante de sim­pli­ci­té, j’aime prendre l’exemple de la pluie. Si je suis un fer­mier qui a besoin d’arroser mes plantes, le fait qu’il pleuve va me rendre heu­reux. Cependant, si je suis en vacances et que je désire boire un café à l’extérieur, la pluie va me rendre mal­heu­reux. Ce n’est pas la pluie qui a le pou­voir intrin­sèque de me rendre heu­reux ou non, mais la per­cep­tion que j’ai de la pluie en fonc­tion de mes attentes. Il est pos­sible de réflé­chir de la même façon sur de nom­breux aspects de la vie au quo­ti­dien pour se rendre compte que c’est notre per­cep­tion des choses qui déforme la réa­li­té et nous éloigne du bon­heur.” Mo nous explique aus­si que “le mal­heur est un méca­nisme de sur­vie très pré­vi­sible”. 60 à 70% de nos pen­sées sont néga­tives car “notre struc­ture céré­brale est une ancienne construc­tion qui, pen­dant long­temps, a anti­ci­pé le pire pour nous per­mettre de sur­vivre”. Pour reprendre le contrôle de notre cer­veau et apprendre à réorien­ter nos pen­sées de manière posi­tive, Mo Gawdat pro­pose d’identifier ce qu’il appelle “Les 6 grandes illu­sions” et “Les 7 angles morts”.

LIRE AUSSI] L’aventure, mot d’ordre de la géné­ra­tion Millenials

La pre­mière caté­go­rie concerne des concepts du monde moderne, cen­sés nous gui­der. Il s’agit de la pen­sée, de soi, de la connais­sance, du temps, du contrôle et de la peur. La seconde caté­go­rie expose des fonc­tions qui nous étaient utiles il y a des mil­liers d’années mais qui, aujourd’hui, altère notre per­cep­tion de la réa­li­té. Il s’agit des filtres, des sup­po­si­tions, des pré­vi­sions, des sou­ve­nirs, des éti­quettes, des émo­tions et de l’exagération. Pour l’auteur de La for­mule du bon­heur, le monde moderne est diri­gé par le suc­cès où l’on cherche à avoir le contrôle sur tout. Il explique que “le contrôle est une illu­sion qui nous touche presque tous en Occident, en par­ti­cu­lier les diri­geants, tra­vailleurs expé­ri­men­tés, etc.” qui pensent avoir le contrôle sur leur vie alors que la vie elle‐même est ame­née à “se dégra­der, à empi­rer, jusqu’au chaos ““Les seules choses que vous pou­vez contrô­ler sont vos actions et votre atti­tude. Dès lors que vous l’accepterez, vous serez en paix” ter­mine Mo Gawdat. Après avoir iden­ti­fié les illu­sions et les angles morts qui nous affectent, nous pour­rons alors nous concen­trer sur ce qu’il appelle “Les 5 véri­tés”, c’est-à-dire l’instant, le chan­ge­ment, l’amour, la mort et la créa­tion. “Pratiquer le bon­heur, c’est un peu comme savoir que faire du sport et man­ger sain nous fait du bien. Il ne suf­fit pas de le savoir, il faut y tra­vailler tous les jours!”, conseille Mo Gawdat.

LAISSE UN COMMENTAIRE

Laisse un commentaire!
Entre ton nom ici